PRESIDENCY OF MALAGASY REPUBLIC LOGO Tranonkala azo itokisana ao anatin'ny sehatra ".gov.mg".
Andrana bêta Fampilazana olana
TOROLALANA TEXT LOGO
  • Raharaha
  • Fampahafantarana
  • Andrim-panjakana
MG
      FandraisanaIreo toeram-pizahantany malagasy tafiditra ao amin'ny vakoka maneran-tany

      Ireo toeram-pizahantany malagasy tafiditra ao amin'ny vakoka maneran-tany

      Ny nosy Madagasikara dia mitahiry karazam-pomba amam-panao sy kolotsaina maro, fifangaroan'ny toerana manan-kasina, ny edrika zava-kanto miavaka, ary ny faritra ara-boajanahary voaaro ahitana karazam-biby sy zava-maniry tsy fahita maro. Noho izany no nahatonga ireo harena maro ireo ho lasa lova iraisam-pirenenan'ny UNESCO mba hiantohana ny fiarovana azy ireo maharitra, satria manan-danja manokana izy ireo amin'ny maha lova iraisan'ny maha-olombelona azy.

      Hita ato amin'ny pejy
      1- L’art du bois Zafimaniry
      Documents et formulaires

      1- L’art du bois Zafimaniry

      Le peuple Zafimaniry, qui vit dans la région montagneuse au sud-est d'Ambositra, a développé au fil des siècles un art architectural particulier. Les portes et les fenêtres sont fabriquées en bois et sculptées avec des motifs géométriques qui représentent l'univers des Zafimaniry.

      L'art Zafimaniry, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2008, est le seul trésor d'objets en bois encore existant à Madagascar. La légende veut qu'au XVIIIe siècle, le peuple Zafimaniry se soit retiré dans les zones forestières du sud-est pour échapper à la déforestation. L'art exquis est si intéressant que de nombreux touristes viennent admirer ses symboles. Pendant la visite, on remarque que toutes les maisons, les volets et les articles ménagers qui ont été soigneusement sculptés dans le bois avec un riche savoir-faire. Les formes en bois sont le reflet de la culture austronésienne, mais aussi de la culture arabe.

      À Zafimaniry, 20 types d'arbres différents ont été utilisés pour la construction et la décoration. Les motifs géométriques qui décorent les volets et les fenêtres des maisons en bois évoquent des symboles magiques pour protéger la zone et prouver leur lien avec l'environnement. C'est là que réside la spécificité de leur art. C'est le lien que les Zafimaniry tissent entre eux et la nature.

      2- La colline royale d’Ambohimanga

      Au XIXe siècle, elle était la capitale religieuse et le centre sacré du Royaume de Madagascar, et aujourd'hui, elle est un lieu sacré et spirituel. Véritable symbole de l'identité malgache et du système politique de l'époque, il a conservé sa splendeur et sa force au fil du temps.

      La colline royale d'Ambohimanga se compose d'une cité royale, d'un cimetière et d'un certain nombre de sites sacrés qui reflètent l'histoire et la forte identité de la culture malgache. Ce mélange de spirituel et de sacré est un lieu de pèlerinage et de culte depuis 500 ans, que nous pouvons découvrir et apprécier. En effet, dans ces lieux, vous pouvez ressentir la puissance de l'histoire et le passage du temps dans l'architecture exceptionnelle et les paysages authentiques.

      Ils sont également des témoignages exceptionnels de la culture austronésienne à travers le culte des ancêtres et les pratiques agricoles. Les collines d'Ambohimanga forment un paysage culturel exceptionnel et un ensemble architectural extraordinaire qui ne peut que rappeler les grandes périodes de l'histoire du pays.

      3- Le parc national du Tsingy de Bemaraha

      Les “Tsingy” ont été le premier refuge des habitants de l'île. Ils sont situés à 300 km à l'ouest d'Antananarivo, C'est l'un des paysages les plus spectaculaires de Madagascar. C'est pourquoi les Tsingy ont été les premiers à être inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

      Les visiteurs peuvent admirer ces paysages classés Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1990, les Tsingy. Ils occupent une partie du plateau calcaire du même nom qui fait partie du Parc national de Bemaraha classé, à son tour en 1997. Les "Tsingy'' qu'on y trouve offrent un des paysages les plus impressionnants de Madagascar avec leur réseau de failles, de crevasses, et de blocs calcaires sculptés en lames acérées.

      Il y a des millions d’années, ces régions étaient enfouies sous la mer. Coraux et coquillages se sont empilés et soudés jusqu’à former une immense plaque atteignant 200 m d’épaisseur. Les eaux se sont progressivement retirées, laissant à l’air libre le calcaire qui forme des diaclases et des canyons.

      La pluie a alors commencé son long travail d’érosion en surface et en profondeur. Alors que le soleil tape sur le sommet des "Tsingy'' leur poussant à atteindre des températures très élevées, au fond des canyons on remarque la végétation qui tend vers la lumière pour bénéficier d’une photosynthèse vitale. C’est un paysage époustouflant que vous réserve le parc de Bemaraha, premier lieu de visite à Madagascar.

      4- Le parc national du massif du Marojejy

      Il est impossible de ne pas admirer les hautes collines enveloppées de brume du majestueux parc de Marojejy. En vous promenant dans la forêt vierge, vous pourrez vous rapprocher de ce sanctuaire naturel et de son étonnante biodiversité. Le parc national des Monts Marojejy est situé dans le nord-est de Madagascar, entre les villes d'Andapa et de Sambava. Ces collines uniques ont une atmosphère mystérieuse et imprévisible. Décrites comme une merveille naturelle, les falaises abruptes et les précipices enveloppés de brume sont à voir absolument. Soyez prêt à grimper, car Marojejy présente un terrain rocheux et des paysages sublimes pour les amoureux de la nature.

      C'est le berceau d'une riche biodiversité, avec une flore et une faune endémiques sans pareil qui vous attendent. Fougères, palmiers, oiseaux, lémuriens, amphibiens et une variété de reptiles sont tous présents dans cette zone humide et sauvage. Le parc est ouvert toute l'année, mais les meilleures périodes pour l'explorer sont avril-mai et septembre-décembre, lorsqu'il y a moins de pluie. Marojejy est connu pour sa biodiversité exceptionnelle.

      Quatre types de forêts, de nombreuses fougères, des palmiers et des fleurs font le bonheur des amoureux de la nature. L'avifaune est plus colorée que dans d'autres parties du pays, avec des espèces endémiques telles que le coua bleu ou le siketribe, ainsi que le lémurien à collerette blanche. Ceux qui le souhaitent peuvent admirer les fossiles préhistoriques de takthajania perrieri, une plante bien connue de l'époque des dinosaures, il y a quelque 120 millions d'années.

      5- Le parc national du cap Masoala

      La région de Masoala, et en particulier le parc du Cap, fait partie des sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. Grâce à la diversité de ses paysages et de ses activités, on y trouve un endroit unique et merveilleux où tous les rêves sont permis. Le trekking, la plongée et les visites culturelles ne sont que quelques-unes des nombreuses options possibles lors de sa visite.

      Elle est entourée par la région de Diego Suarez au nord-est de Madagascar et constitue la plus grande zone protégée de l'île. Masoala est l'un des principaux points chauds de la biodiversité dans le monde. C'est pour cette raison qu'elle a été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2007. La moitié des espèces végétales endémiques peuvent être observées dans ce parc. Cependant, on peut également rencontrer de nombreux animaux, tels que le lémuriens vari roux, l'aye-aye et les grenouilles tomates. Plusieurs excursions sont proposées pour explorer la forêt tropicale dense de la région. Les chutes d'eau, les anciens chemins de fer et autres rivières pittoresques ne sont que quelques-unes des nombreuses vies et merveilles à découvrir.

      Masoala est l'une des rares régions de Madagascar où la forêt et la mer sont bien reliées. Il y a trois sites marins pour la plongée et le snorkeling. Les chanceux pourront également observer les baleines à bosse qui s'accouplent et mettent bas dans la baie d’Antongil

      6- Le parc national de Ranomafana

      Le parc de Ranomafana, près de Fianarantsoa, couvre quelque 41 600 hectares de forêt tropicale humide. Les visiteurs peuvent entrer dans le labyrinthe de la forêt et découvrir des espèces que l'on ne trouve que sur l'île, notamment des espèces menacées. Le parc national de Ranomafana est une destination immanquable lors de la visite de la Grande île. Vous y découvrirez une faune unique, dont des espèces rares malheureusement en voie de disparition.

      On y trouve des oiseaux, des papillons, des chauves-souris et des lémuriens. On peut également y trouver certaines des plantes les plus rares au monde, qui ne poussent que dans ce parc. Diverses plantes médicinales, ainsi que de nombreuses orchidées et plantes insectivores, se trouvent partout sur le sol et dans les arbres.

      Le parc est entouré de montagnes et offre une merveilleuse expérience de randonnée qui ne décevra pas les sportifs. A part le parc, il y a une piscine de source chaude dont la température est aux environs de 38°C. Il y pleut beaucoup, c’est pourquoi il est conseillé d'apporter des vêtements imperméables et des produits anti-moustiques pour se protéger des moustiques et des sangsues.

      7- Le parc national de Zahamena

      Un séjour à Madagascar n'est pas complet sans une visite du magnifique parc de Zahamena, situé dans les forêts orientales de Madagascar. Ce parc classé au patrimoine mondial abrite une flore et une faune endémiques très variées, que l'on peut observer tout au long de votre séjour.

      C'est l'un des plus beaux parcs de Madagascar, avec un double climat, maritime et terrestre, ce qui explique que le parc de Zahamena soit classé au patrimoine mondial de l'humanité. Elle abrite également une flore et une faune très diversifiées, avec un taux d'endémisme de près de 100 %. En effet, près de 112 espèces d'oiseaux y vivent, dont certaines sont très rares. Mais on peut également y voir de nombreux lémuriens, chauves-souris, reptiles et papillons, ce qui constitue toujours un spectacle plus des coloré et merveilleux. Un véritable régal pour vos pupilles.

      La végétation est également très particulière. On ne peut manquer les nombreuses plantes qui recouvrent la forêt, notamment les orchidées, les épiphytes et les plantes carnivores. Le site est protégé et les résidents locaux se battent pour préserver et développer ce lieu, qui est très précieux pour le peuple Malgache. Le parc Zahamena est donc un parc où l’on peut découvrir toute la beauté des forêts de l'est de Madagascar.

      8- Le parc de massif de l’Andringitra

      Le parc Andringitra fait partie du site du patrimoine mondial de l'UNESCO de la forêt humide "Atsiranana". C'est la deuxième plus haute montagne de Madagascar et elle est constituée de granite et de roche gneissique. Des paysages luxuriants, des villages pittoresques et une biodiversité inégalée.

      L'un des plus beaux parcs de Madagascar, les monts Andringitra constituent un incroyable trésor naturel. Il est ouvert à tous, et pour ceux qui aiment les grands espaces et les promenades en montagne, une vue panoramique s'étalant à l'infini vous attend . L'accès au parc est difficile , mais l’accès à ce dernier offre des vues spectaculaires sur la forêt tropicale et la possibilité d'escalader le pic Boby à 2 658 m .

      Andringitra offre une variété de paysages : prairies, îlots forestiers, maquis et terres ouvertes. Le paysage est à couper le souffle par la présence de la chute d'eau de 300 m de haut "Riambavy". Selon la légende, se baigner dans cette eau permet aux personnes ayant des difficultés à avoir des enfants à exaucer leur rêve. Des visites culturelles riches sont également proposées autour du parc, où vous pourrez découvrir un peuple charmant aux traditions ancestrales.

      9- Le parc d’Andohahela

      Le parc d'Andohahela est le carrefour de deux mondes, avec trois climats différents et une faune et une flore abondantes. Une aventure passionnante attend les personnes qui s’y aventure. Le parc d'Andohahela est un lieu de contrastes stupéfiants, avec trois climats et paysages distincts.

      La partie orientale a un climat chaud et humide, la partie occidentale un climat plus chaud et sec, puis la partie centrale une zone de transition légèrement plus humide entre les deux climats. En conséquence, elle possède une biodiversité très riche et de nombreuses espèces endémiques. Il s'agit véritablement d'un paradis pour les amoureux de la nature, 90 % de la flore étant constituée de plantes médicinales. On peut également y voir des lézards, des lémuriens, des reptiles et des oiseaux en abondance.

      Ce trésor naturel classé au patrimoine mondial de l'UNESCO est à visiter avec votre famille et vos amis. Il est également possible d’y faire de la randonnée, du vélo de montagne et du camping de nuit. Non loin du parc, on peut trouver de nombreuses possibilités d'hébergement en fonction des envies et du budget, et des restaurants typiques n'utilisant que des produits locaux.

      Manana fanontaniana hafa ve ianao ?

      Mba ahafahana manatsara hatrany ny tolotra sy ny mba ahazoan’ny daholobe fahafam-po amin’ny fampiasana ity sehatra ity dia manasa anao mba hamaly ny fanadihadiana tsotra izay nomanina. Marihana fa tsy antery ary malalaka ny famaliana ny fanadihadiana. Ny valin-teny izay omenao dia mijaona ho rakikevitra entina hanatsarana sy hanamora ny fampiasanao ny Torolalana™.

      Antsoy izahay
      Request photo
      TOROLALANA TEXT LOGO
      Rafitry ny tranokalaFandraisanaAndraikitraMinistera sy ny RafitraMombamonba
      Logo UGD Propulsed
      Copyright © 2022, Torolalana.gov.mgNovokarin'ny Unité de Gouvernance Digitale

      Fidio ny teny tianao hifandraisana

      Choisissez la langue avec laquelle vous voulez communiquer

      MalagasyFrançais